Épisode #505: Le modèle sociopsychologique de Pierre Lagrange

8:09
 
แบ่งปัน
 

Manage episode 293575545 series 1448620
โดย Jean-Michel Abrassart และถูกค้นพบโดย Player FM และชุมชนของเรา -- ลิขสิทธิ์นี้เป็นของผู้เผยแพร่ ไม่ใช่ Player FM โดยมีการสตรีมเสียงโดยตรงจากเซิร์ฟเวอร์ผู้เผยแพร่ กดปุ่มติดตามเพื่อติดตามการอัพเดทใน Player FM หรือวาง URL ฟีดนี้ไปยังแอพพอดคาสท์อื่น

Source 1:

Lagrange, P. (2000b). Reprendre à zéro : Pour une sociologie irréductionniste des ovnis. Inforespace, 100, 60-75.

Extrait 1:

« Les témoins sont-ils ignorants ? Non. Comme nous tous, ils sont même très cultivés. Ils savent décrire des objets comme Vénus ou des satellites. Si on leur demande de dessiner ces objets, ils en sont capables. Mais ce qu’ils dessinent, ce que nous dessinons tous, ce sont ces objets tels qu’on les voit dans les livres et non tels qu’on peut les voir dans le ciel. Au lieu de nous étonner de l’ignorance des gens ou de leur caractère influençable, nous devons nous pencher sur les façons dont les objets que l’on confond avec des soucoupes sont habituellement représentés dans les livres (car la culture scientifique est avant tout une culture livresque). Rarement tels qu’on pourrait les voir dans le ciel. »

Source 2:

« A propos des prétendus aspects psychologiques et sociologiques des témoignages d’observation d’ovnis. » de Pierre Lagrange.

Extrait 2:

« La plupart des témoins d’ovnis savent bien ce qu’est un ballon-sonde, la planète Vénus etc qu’à l’occasion pourtant il leur arrive de confondre avec un ovni. Mais justement s’ils ne reconnaissent pas ces objets, c’est sans doute moins par volonté de voir des ovnis partout que parce que les représentations visuelles qu’en donnent les livres ou les magazines sont très éloignées de l’aspect qu’ils ont dans le ciel lorsqu’on les observe à l’œil nu. Entre une photo du disque de Vénus dans un livre d’astronomie et l’aspect de Vénus dans le crépuscule, il n’y a rien de commun. Les livres, émissions de TV etc consacrés au ciel et à l’espace ne présentent que très rarement les satellites et planètes dans les conditions où ces objets se présentent aux témoins. On voit rarement à la télévision des satellites ou des planètes telles qu’on peut les voir dans le ciel à l’œil nu, on les voit plutôt tels que les astronomes et la vulgarisation scientifique les reconstituent. Dans la culture scientifique, dans les magazines, dans les émissions de télévision, une planète est présentée telle qu’elle apparaît dans les grands télescopes ou sur les images produites par les sondes spatiales, pas tels qu’on peut les voir dans un ciel couchant. Dans la culture scientifique, un satellite, c’est un gros insecte aux « ailes » couvertes de panneaux solaires, et non une lumière énigmatique qui zigzague entre les étoiles dans un ciel noir. »

La chaîne YouTube Scepticisme scientifique.

Le Tipeee du podcast Scepticisme scientifique.

Le Patreon du podcast Scepticisme scientifique.

405 ตอน